dimanche, novembre 28, 2021
spot_img

Comment monter son entreprise de déménagement ?

Articles Similaires

Entreprises : pourquoi votre communication devrait-elle passer par le cinéma ?

La publicité au sein d’une entreprise lui permet d’atteindre...

Digitalisation du parcours de candidature : l’importance du CV professionnel

La digitalisation permet aujourd'hui de rendre le parcours de...

Hôtellerie : comment optimiser votre site web ?

Pour un hôtel, avoir un site internet est un...

Partager l'article

Comment monter son entreprise de déménagement ?

Chaque année, environ 10 % des ménages français font le choix de déménager. Et après les confinements de l’année 2020, qui ont donné des envies de vert à beaucoup, ce phénomène n’est pas prêt de prendre fin.

Pleines d’avenir, les entreprises de déménagement offrent de belles perspectives aux entrepreneurs motivés.

Voici quelques repères pour lancer sa boîte dans les meilleures conditions, du statut juridique au budget de base en passant par les compétences qui font réussir.

Créer sa boîte de déménagement : formation, réglementation et statut

Une entreprise de déménagement est avant tout une entreprise de transports. Pour la créer, il faut donc impérativement se soumettre à la réglementation propre à ce secteur d’activité. Le “Gestionnaire de transport”, le dirigeant de l’entreprise, a la responsabilité de la flotte de véhicules, des documents de transports, des plannings des déplacements et des chargements, ainsi que de la vérification des procédures de sécurité.

Il doit donc obligatoirement détenir une attestation de capacité professionnelle en transport routier, léger ou lourd en fonction des véhicules utilisés (plus ou moins de 3,5 tonnes). Ce justificatif lui permet d’être inscrit au Registre électronique national des entreprises de transport par route. Il est délivré par le Préfet de région après la réussite d’un examen écrit qui porte sur des sujets de gestion, de droit, de marketing ou encore de sécurité routière.

Les personnes détenant un DUT, une licence ou un master Transport en bénéficient également, sans examen supplémentaire. Mais une fois l’attestation en poche, l’aventure ne fait que commencer, car il faut aussi réfléchir au statut juridique de sa future entreprise. Parmi les différentes options possibles, voici les plus intéressantes :

  • La microentreprise : ce statut très simplifié est tout indiqué pour démarrer une activité de faible importance avec un seul véhicule. À noter : il est soumis à un plafond du chiffre d’affaires.
  • L’EURL (SARL à associé unique) : ce statut convient bien aux entreprises de déménagement. Il permet au gérant de fixer lui-même le montant de sa rémunération et détermine la base des charges sociales.
  • La SASU : ce régime est bien adapté aux entreprises de déménagement assez importantes, car il permet de créer plusieurs postes de direction (président, directeur général…). En revanche, il coûte plus cher que l’EURL en ce qui concerne les cotisations sociales et les frais juridiques.

Avant de se lancer dans la création de son entreprise, il est possible d’effectuer un stage d’installation auprès de la Chambre des métiers (facultatif depuis 2019). Faire réaliser une étude de marché dans la zone d’implantation envisagée est aussi une bonne idée ! Les régions plus riches en propriétaires qu’en locataires sont évidemment moins intéressantes que les autres. La dynamique de l’emploi (facteur fréquent de déménagement) fait aussi partie des critères à étudier.

Quel budget et quel matériel prévoir ?

Pour ouvrir son entreprise de déménagement, il est obligatoire de posséder des capitaux propres. Les montants exigés sont fixes : ils s’élèvent à 1800 € pour un premier véhicule léger et à 900 € pour les suivants. Pour les véhicules lourds, les chiffres augmentent. Il faut prévoir 9000 € pour le premier et 5000 € pour les suivants. Mais toute entreprise de déménagement se doit aussi de fournir à ses clients le matériel de transport indispensable. Outre les camions, qui entraînent le plus gros des frais, il faut donc prévoir dans le budget :

  • le local de travail ;
  • le mobilier de bureau et le matériel informatique nécessaires à la gestion de la société ;
  • les monte-meubles, grues et autres gerbeurs électriques ;
  • les salaires, les tenues et l’équipement du personnel…

Quelles qualités pour réussir dans le déménagement ?

Pour voir son entreprise de déménagement réussir, le statut et les moyens sont incontournables mais pas suffisants : si le marché est florissant, il est également très concurrentiel. Pour se démarquer en proposant un service de qualité, il faut réunir des qualités et des compétences variées… Posséder une excellente capacité d’organisation ainsi que de solides notions de gestion est notamment indispensable. Mais le futur entrepreneur doit aussi savoir recruter et diriger une équipe dans une activité particulièrement gourmande en main-d’œuvre. S’il n’est pas obligatoire de maîtriser l’art délicat du renforcement d’équipe, savoir motiver les troupes et arrondir les angles constitue un vrai “plus” pour le gérant d’une société de déménagement. Celui-ci doit également être à l’aise avec les formalités administratives, qui font partie intégrante de son métier et supposent rigueur et méthode. Enfin, la créativité et la réactivité constituent de gros atouts quand on souhaite se lancer dans le secteur du déménagement. Ces qualités permettent en effet de proposer à ses clients des prestations innovantes, qui peuvent faire toute la différence face à la concurrence :

  • solutions de stockage personnalisées (box à louer, etc.) ;
  • adaptation à des contraintes d’architecture particulières ;
  • exécution du service dans des délais express afin de répondre à des impératifs temporels…

Et bien sûr, comme pour toute entreprise, lancer une affaire de déménagement exige un minimum de compétences en communication. Cartes de visite, flyers, affichages publicitaires, site web…, pour toucher sa cible et mettre toutes les chances de son côté, il ne faut négliger aucune piste. Cependant, si on ne se sent pas de taille à développer ses supports de communication soi-même, on peut bien entendu faire appel à un professionnel du marketing.

spot_img