dimanche, novembre 28, 2021
spot_img

Mère célibataire : les secrets pour profiter d’une vie de maman épanouie

Articles Similaires

Quels sont les protocoles adaptés pour l’usage des fluides chimiques ?

Le maniement des substances chimiques est une pratique qui...

Imad Lahoud : “Ce qu’il faut retenir du Dubaï Air Show 2021 !

Imad Lahoud est pilote et spécialiste du secteur de...

Digitalisation du parcours de candidature : l’importance du CV professionnel

La digitalisation permet aujourd'hui de rendre le parcours de...

Se former au métier de trader : comment faire

La pratique du trading est en train de se...

Avantages et inconvénients de fumer du CBD

Fumer le CBD se révèle un excellent moyen de...

Partager l'article

La monoparentalité, notamment chez les femmes, est une situation que certaines ont choisie et que d’autres doivent affronter. Si chacune fait de son mieux pour l’assumer, le plus due est généralement partagé entre la culpabilité, la fatigue, le besoin d’aide, les fins de mois difficiles et autres problèmes.

En d’autres termes, ce n’est parfois pas facile de gérer seule un ou plusieurs enfants, en plus de la maison et du boulot.

Oublier la culpabilité d’être une mère célibataire

Généralement, les mères célibataires vivent mal leur situation de monoparentalité. Soit elles ont décidé de se séparer de leur compagnon ou de divorcer, soit le père ne se sent pas à la hauteur ou refuse cette responsabilité. Il est également possible que le choix d’avoir un enfant seule soit assumé par la mère même si elle n’a pas encore rencontré le compagnon idéal. Bien que vous soyez célibataire avant la grossesse ou après la naissance, qu’il s’agisse d’un abandon ou d’une volonté, souvent la culpabilité d’élever un enfant seul est ressentie.

Dans la société judéo-chrétienne, un enfant heureux doit, selon la croyance, avoir un papa et une maman. Et pourtant, divers cas permettent, au fil du temps de remarquer le contraire, à savoir : des familles monoparentales ou homoparentales épanouies et des enfants équilibrés et sereins. Si, autour de lui, un besoin a besoin de figures féminines ou masculines, il n’est pas obligatoire de suivre le schéma père-mère. Il n’est pas à rappeler que c’est dans l’amour, la confiance, les câlins, ainsi que l’écoute que s’élève un enfant.

Ne pas rester seule

Même fatiguée et au bord de l’épuisement, demander de l’aide relève de l’impossible pour une maman solo. Et la tâche est très difficile, puisqu’il faut gérer en même temps :

  • le côté financier et souvent assumer totalement la charge de l’habitation, ainsi que toutes les dépenses de la vie au quotidien
  • L’éducation de votre enfant avec tous les doutes, les incompréhensions et les difficultés que cela implique
  • la gestion du foyer, les tâches ménagères, les courses et autres

Et bien sûr, préserver autant que possible une vie personnelle indépendante et affective. Parfois, les mères célibataires sous-estiment le plaisir que pourraient avec les autres à leur rendre service, voire le naturel que des parents d’école puissent prendre leur enfant pendant une soirée ou un après-midi pour le plus grand plaisir de leurs enfants. Parfois, une simple demande suffit, parce que les autres n’y avaient pas pensé. En d’autres termes, il n’y a aucun mal à s’entourer et à solliciter ses proches.

Certaines mères célibataires font le choix de retourner vivre avec leur famille. Ainsi, leurs parents, frères et sœurs peuvent se relayer et soulager du mieux possible un quotidien surchargé. D’autant plus que les amis sont également des aides précieuses. Intégrer au quotidien de votre enfant des adultes de confiance qui peuvent aider en cas de besoin est une excellente alternative pour rendre votre vie de maman plus épanouie.

Une maman solo doit également penser à elle

La vie d’une mère célibataire ne doit pas se résumer à l’éducation de son enfant, les bacs de linge et autres responsabilités du quotidien. Certaines mamans solos ont tendance à avoir des difficultés à s’absenter le temps de quelques heures et peuvent même s’oublier. Boire un verre entre amies, faire de nouvelles rencontres, voire refaire sa vie n’est en aucun cas un péché. En effet, une maman célibataire a parfaitement le droit et doit de continuer à vivre.

Généralement, lorsque vous êtes en tête-à-tête avec votre enfant, il est souvent au centre des attentions et des priorités. Maintenir une vie sociale lui permettra de rester à sa place et de minimiser une relation fusionnelle. Non pas qu’il soit petit et qu’il ne soit pas capable de comprendre, mais parce que c’est une manière d’équilibrer les choses. Sans soutien et parfois isolée, la dépression et même le « burn-out parental » est une situation que vit souvent une mère célibataire. Offrez-vous des moments pour souffler et prenez quelques heures pour vous en allant au cinéma, faire du shopping ou une sortie entre amis.

Vous pouvez également vous permettre un vrai moment de solitude sans votre enfant à proximité. Faire appel à l’aide de professionnels si besoin est une option. Les thérapeutes sont des personnes qui peuvent vous écouter avant que la situation ne devienne ingérable. Etre une mère célibataire et une blogueuse débordée est un parcours du combattant au quotidien. Bien s’entourer et savoir solliciter de l’aide sont les secrets pour avoir une vie de maman épanouie.

Et si vous ne disposez pas des astuces efficaces pour lui faire manger des légumes, qu’il range sa chambre, qu’il vous écoute lorsque vous lui demandez de faire quelque chose ou tout autres problèmes, n’hésitez pas à rejoindre des groupes de parents solo qui vivent la même expérience que vous.

spot_img