lundi, septembre 20, 2021
spot_img
HomeEntreprisesSupprimer un contenu obsolète Google : droit à l’oubli

Supprimer un contenu obsolète Google : droit à l’oubli

Suppression des contenus obsolètes Google : que savoir ?

Sur les sites web, nombreuses sont ces informations qui manquent de valeur, sont inexactes ou ne révèlent pas votre statut actuel. De telles données sont connues sous le vocable de contenus obsolètes.

Ils peuvent négativement affecter votre réputation en ligne. Pour éviter qu’une telle situation se produise, la CJUE a mis en place le droit à l’oubli. C

’est une prérogative qui vous permet de demander à un site qu’un contenu qui vous porte préjudice soit retiré ou supprimé.

Ce droit vient en renforcement des dispositions de la CNIL et de la RGPD. Comment se met-il en œuvre ?

Quelle est la démarche pour faire valoir son droit à l’oubli ?

Vous avez le choix entre deux types de démarches pour exercer votre droit à l’oubli. Le premier est de contacter le responsable du site sur lequel se trouve le contenu qui vous porte atteinte. Pour avoir accès aux coordonnées et à l’identité du propriétaire, vous pouvez vous rendre dans la section conditions d’utilisation ou mentions légales de la plateforme.

Si vous ne parvenez pas à trouver ces informations, vous pouvez consulter le « Whois ». Il s’agit d’une base de données qui répertorie les responsables de sites internet ainsi que leur identité. Le second type de démarche pour supprimer un contenu obsolète est de transmettre votre requête à un moteur de recherche.

Généralement, les personnes désireuses de manifester le droit à l’oubli se tournent vers Google. Pour faire votre demande, ce moteur met à votre disposition un formulaire qui doit contenir le lien de la page à contenu obsolète. Vous devez également remplir les autres champs du formulaire avant de l’envoyer.

Que se passe-t-il suite à la requête de suppression ?

Quelle que soit la démarche que vous privilégiez pour faire supprimer le contenu obsolète, vous devez patienter afin que la requête soit étudiée. Cette opération n’excède généralement pas un mois. Cependant, vous devez comprendre que suite au traitement, trois cas de figures peuvent survenir.

Le premier est que le moteur de recherche ou le responsable du site accepte de satisfaire votre demande. Le second est que votre requête soit rejetée. Le dernier cas de figure est que le dirigeant du site ou le moteur de recherche vous demande de fournir des raisons de satisfaire votre requête.

À propos de ces deux derniers cas de figure, vous devez comprendre qu’il existe des conditions pour que votre requête de suppression soit validée. En réalité, le droit à l’oubli ne s’applique pas lorsque les données que vous désirez retirer ont un intérêt public.

Il en est de même lorsque le contenu est toujours d’actualité ou qu’il est lié à une procédure judiciaire. Cette prérogative ne s’applique non plus pas lorsqu’il s’agit d’une personne morale. De plus, elle n’est valable que dans les pays de l’UE. 

Supprimer contenu obsolète Google

Les contenus obsolètes sont-ils effectivement retirés ?

Lorsque vous faites une requête de suppression d’un contenu, celui-ci est effectivement retiré. Cependant, vous devez comprendre que le lien de cette information qui vous porte atteinte ne sera uniquement plus accessible sur les moteurs de recherche européens.

De ce fait, si un internaute utilise par exemple l’outil Google du Canada ou de l’Amérique, il aura toujours accès à vos données. De plus, vous devez comprendre qu’il est impossible de supprimer un contenu du web.

Par conséquent, même si un site retire une donnée obsolète de sa plateforme, celui-ci sera toujours disponible sur un moteur de recherche européen. La difficulté, c’est qu’il sera difficile d’y accéder.

Qui peut aider pour mettre en œuvre le droit à l’oubli ?

Pour un particulier, il est conseillé de se faire assister par un professionnel lors d’une démarche d’exercice de son droit à l’oubli. Vous pouvez de ce fait solliciter l’assistance de la Nantaise du web, du site melwynn-rodriguez ou celui de ereputation-dereferencement.fr. En réalité, vous devez comprendre qu’une procédure de suppression de contenu est complexe.

Les textes la régissant ne sont en effet pas aisés à comprendre. De plus, il est possible que le responsable du site ou le moteur de recherche ne satisfasse pas votre requête alors que celle-ci remplit tous les critères pour être acceptée. Dans ce cas, les textes vous autorisent à vous rapprocher de la CNIL.

Avec l’aide de l’un de ces professionnels, vous pouvez réaliser dans les règles de l’art ce recours. Chacune de ces plateformes est en effet un spécialiste de l’e-réputation. Elles sont donc compétentes pour vous aider à identifier tous les contenus qui vous portent préjudice et suivre leur procédure de suppression.

Ainsi, aucune mauvaise image en ligne ne viendra influer votre carrière ou tout autre aspect de votre vie. Pour éviter les risques de rejet de la requête, ces professionnels procèdent en amont à un audit. Par ailleurs, il faut ajouter qu’à part les personnes physiques, les entreprises peuvent aussi accéder aux services de ces professionnels.

D'autres articles
Partenairesspot_img

Populaires