Ouvrir votre épicerie : les démarches, ameublement, décoration

Référencement Naturel

Agence SEO : Consultant spécialisé dans le référencement naturel - Prestation Link building - Nettoyage e-réputation d'entreprise

Articles Similaires

6 solutions pour remplacer des dents manquantes

Perdre une ou plusieurs dents peut être une expérience...

Les secrets pour bien sélectionner votre pantalon d’équitation féminin

Pantalon d'équitation pour femme : 6 astuces pour bien...

Pourquoi faire appel à un technicien à domicile pour réparer vos appareils électroniques ?

Les appareils électroniques sont devenus indispensables à notre quotidien....

Les meilleurs accessoires Luth-Ar pour personnaliser votre plateforme

La popularité des plateformes AR ne cesse de croître...

Freelance : Quelques astuces pour augmenter ses revenus en portage salarial

Le portage salarial est un système particulier qui se traduit par...

De nombreux aspirants entrepreneurs se demandent comment ouvrir une épicerie.

Ce type de commerce se distingue du commerce de l’habillement par un grand nombre d’exigences des organismes gouvernementaux et la présence de produits périssables.

C’est pourquoi toutes les démarches de l’ouverture d’une épicerie doivent être pensées à l’avance. Découvrez comment ouvrir une épicerie.

Quelles sont les marches à suivre pour lancer une épicerie ?

Pour ouvrir une épicerie, il faut d’abord régler les questions juridiques et organisationnelles. Toutefois, cela ne garantit pas le succès. Parfois, le point de vente fonctionne, mais il y a peu de clients. Voici donc les étapes à suivre pour l’ouverture d’une épicerie.

Obtenir les documents essentiels

De nombreux documents et autorisations doivent être collectés. Ces documents ne peuvent être obtenus qu’après l’enregistrement d’une entreprise individuelle ou d’une SARL. Généralement, l’enregistrement en tant qu’entreprise individuelle pose moins de problèmes.

Alors que l’ouverture d’un magasin de vêtements ne nécessite en fait qu’un contrat de location, c’est plus compliqué pour les produits d’épicerie. Si les locaux n’ont jamais été utilisés pour le commerce de denrées alimentaires, l’entrepreneur devra obtenir les documents et autorisations suivants :

  • un contrat de collecte des déchets ;
  • un certificat de santé pour les locaux ;
  • une autorisation des pompiers et du ministère des Situations d’urgence ;
  • les dossiers médicaux des employés ;
  • un contrat avec des organismes sanitaires pour la dératisation et la désinfestation ;
  • un permis de vente d’alcool et de cigarettes ;
  • une autorisation pour faire de la publicité extérieure.

Enfin, il faut également obtenir un document attestant que le magasin est inscrit au registre du commerce de la ville.

Regarde cette information :   Quels gonflables publicitaires choisir pour quelles occasions ?

Faire une analyse financière

Un entrepreneur qui veut comprendre combien il faut pour ouvrir une épicerie et quel sera le niveau de rentabilité doit faire une estimation universelle. Il doit inclure tous les revenus et dépenses prévus, prenant en compte non seulement les coûts d’ouverture, mais aussi les coûts mensuels permanents.

Les coûts initiaux peuvent comprendre la location ou l’achat de locaux, l’achat d’équipements, le stock de marchandises ainsi que toutes sortes de dépenses supplémentaires. Les frais de fonctionnement comprennent les salaires des employés, les services publics et les taxes.

En matière de bénéfices, si la marge sur les produits alimentaires et ménagers est de 35 % par exemple, la rentabilité de l’entreprise sera d’environ 13 % au stade initial. Dans le scénario le plus favorable, l’entreprise peut s’amortir en huit à neuf mois.

Donc, si vous voulez ouvrir une épicerie, mais ne savez pas par où commencer, décidez d’abord de son emplacement, puis calculez les coûts variables et fixes. Avec la bonne organisation commerciale, vous pouvez réaliser des bénéfices dès les premiers jours.

Quels équipements commerciaux pour une épicerie ?

L’équipement des épiceries est soumis à des exigences légales élevées. De plus, l’esthétique doit être respectée. Leur but principal est de conserver les marchandises fraîches pendant longtemps. Le mobilier commercial professionnel comprend :

  • le rayonnage ;
  • la réfrigération ;
  • la caisse enregistreuse.

Les étagères et les réfrigérateurs peuvent être achetés d’occasion. Vous pourrez économiser 30 à 50 % sur les coûts d’équipement frigorifique et de rayonnage. Il est pratique d’utiliser des étagères en Pin Sylvestre. C’est un type de rayonnage conçu pour durer et dont la finition du bois respecte l’environnement.

Quant aux réfrigérateurs, notez qu’ils peuvent faire monter la température de manière significative en été. Un système de climatisation est à prévoir.

Regarde cette information :   Lithothérapie : que faut-il savoir au sujet de cette pratique ?

Le choix de la caisse enregistreuse est le plus difficile, car la fonctionnalité et la fiabilité de l’équipement affectent la continuité du processus commercial, mais aussi la capacité d’analyse de l’activité.

Enfin, vous devez tenir compte de la décoration des murs lors de la mise en place du mobilier commercial. Il n’est pas toujours possible d’accrocher des étagères aux murs. L’équipement doit être choisi au stade de la planification de l’ouverture de l’épicerie.

N’oubliez pas les accessoires tels que les paniers, les charriots et les outils de travail comme les couteaux et les planches à découper. Tous ces éléments constituent l’équipement de base.

Les équipements auxiliaires comprennent :

  • des trancheuses de pain ;
  • des hachoirs à viande ;
  • des coupe-légumes ;
  • des machines à emballer sous vide.

L’installation d’un équipement de sécurité tel que les caméras de vidéosurveillance n’est pas une obligation. Toutefois, cela apporte un plus au prestige de l’épicerie. Le choix du mobilier commercial n’est pas une tâche si facile. Cela nécessite une approche sérieuse.

En savoir plus sur comment ouvrir une épicerie

spot_img