Les moyens d’autodéfense légale pour se sentir protégé.

Référencement Naturel

Agence SEO : Consultant spécialisé dans le référencement naturel - Prestation Link building - Nettoyage e-réputation d'entreprise

Articles Similaires

Fournisseur de solutions de nettoyage et d’hygiène pour les professionnels

Optimiser l'hygiène professionnelle avec les bonnes solutions de nettoyage Dans...

Comment puis-je gérer les erreurs et les exceptions dans un programme Python ?

Guide pour maîtriser la gestion des erreurs et exceptions...

Contenu conçu et proposé par #E2024

Que faire en cas d’agressions ou de harcèlements dans la rue ?

Les agressions dans la rue se font de plus en plus courantes dans les grandes villes, surtout pendant la nuit, dans les rues peu fréquentées. Même si ce sont les femmes qui sont les principales cibles de ces agressions, personne n’est plus à l’abri. Pour assurer votre sécurité personnelle et pour vous sentir plus confiant, il est toujours plus pratique d’apprendre quelques techniques de self-défense. Ici, l’objectif n’est pas de vous transformer en un expert en art martial, mais de parvenir à appliquer les techniques de base pour se défendre si, par malchance, vous serez en face d’un agresseur.

en savoir plus  : Sécuriser les centres-villes

Heureusement, il existe partout en France des clubs et des associations sportives qui proposent des cours de self-défense gratuits ou payants au public lambda. L’idéal est de choisir un club se trouvant le plus près de chez vous pour faciliter vos déplacements. À défaut de temps, vous pouvez vous contenter de suivre des formations en ligne avec des vidéos et un coach à l’appui. Toutefois, la maîtrise des techniques d’autodéfense a ses limites. Elle n’est pas toujours efficace quand vous ne faites pas le poids face à votre agresseur. Il est tout à fait possible que votre assaillant soit plus costaud que vous ou plus nombreux. Et c’est souvent le cas d’ailleurs ! Sur ce, la meilleure solution est d’utiliser une arme de self-défense libre de vente pour dissuader et repousser votre ennemi.

Dans la catégorie des armes de défense autorisées, on retrouve les matraques électriques comme les shockers et les tasers. Simple à utiliser et efficace, ces types de pistolets à impulsion électrique sont très répandus. À forte puissance, ils peuvent paralyser au sol votre agresseur, même s’ils portent des vêtements lourds comme des jeans ou des blousons. Un taser est plus pratique étant donné qu’il peut atteindre votre cible à distance, tandis qu’un shocker agit par contact. Les bombes lacrymogènes sont également très redoutables pour maîtriser votre malfaiteur. Elles permettent de l’aveugler pendant une dizaine de minutes pour ensuite l’assaillir ou pour prendre la fuite. Il en existe sous toutes les formes (porte-clés, stylos, pistolets, etc.) et les contenances (au gaz, au gel, au poivre, etc.) sur le marché. De plus, ils sont moins onéreux que les autres types d’armements. Sachez qu’il n’y a pas de bombe lacrymogène idéale, l’efficacité de chaque type dépend des circonstances.

Quel type d’arme d’autodéfense choisir ?

Le choix de l’équipement d’autoprotection personnelle dépend en grande partie de votre profil, selon vos capacités, vos objectifs et de votre situation. Si vous y connaissez en self défense ou en art martial, une matraque puissante s’avère une excellente option. Pour les femmes et les personnes âgées, une bombe lacrymogène est plus facile à manipuler pour se défendre. C’est également la plus efficace en cas de cambriolage, car elle évite le contact direct avec le malfaiteur. Pour votre sécurité, il vaut mieux sélectionner un instrument que vous pouvez cacher dans votre sac à main ou encore mieux dans votre poche. Vous devez vous entraîner à manier votre arme d’autodéfense pour la maîtriser, à la perfectionner. Les agressions se font toujours par surprise, vous devez toujours être prêt à utiliser votre arme, surtout lorsque vous vous sentez en danger.

Lire : Tout ce que vous devez savoir sur la sécurité

Acquisition, port et utilisation d’armes de self-défense : qu’en dit la loi en France ?

L’usage des instruments d’autodéfense est réglementé par la loi sur le territoire français selon un décret spécial en 2013. Pour les partager, ces armes sont réparties en quatre catégories, à savoir A, B, C et D.   

La catégorisation des armes

La catégorie A est accessible uniquement aux forces de l’ordre, sauf en cas d’obtention spéciale pour un particulier. L’usage de la catégorie B et C exige une autorisation préfectorale, d’un permis de chasse ou d’une licence spécifique. La catégorie D est celle qui est destinée aux particuliers. Elle ne requiert aucune autorisation quelconque, à condition d’être majeur, c’est-à-dire âgé de plus de 18 ans. Il est facile de s’en procurer aux magasins spécialisés, et même en ligne. Cependant, le port et le transport d’instruments d’autodéfense sont interdits par les autorités françaises sur les lieux publics, excepté en cas de motif légitime. Ceci dit, vous n’avez pas le droit de vous promener avec votre outil d’autoprotection juste pour votre plaisir. En cas de contrôle, vous pourrez recevoir une lourde amende.

Le cas de la légitime défense

La légitime défense ne s’applique que lorsque vous êtes en situation de danger et que vous arrivez à blesser votre agresseur sans le vouloir pour votre défense ou celle d’autrui, comme le stipule l’article 122-5 du Code pénal. La gravité de l’atteinte doit être proportionnelle à la réponse et à l’instant de l’acte. En d’autres termes, vous ne pouvez pas attaquer votre malfaiteur qui en est déjà en fuite ou en situation de danger de vie. Si l’on vous attaque à mains nues, vous ne pouvez pas riposter à l’aide d’une matraque électrique.

  • Contenu conçu et proposé par #E2024. La rédaction de Magazine de Communication Entreprises : Gagner en visibilité sur Internet n'a pas participé à la réalisation de cet article.
  • Crédits images : #Freepik
  • Muuto - Mini Stacked Module d'étagère système, moyen / blanc
    Pragmatisme et personnalité : le système d'étagères Muuto Mini Stacked maîtrise les deux catégories. Il peut contenir beaucoup de choses sans que celles-ci se perdent dans la masse.
  • Epitact Protege Pointes Plantaires Orteils Epithelium 26 36/38
    Epitact Protege Pointes Plantaires Orteils Epithelium 26 36/38 est un accessoire de protection du pied, destiné à soulager et protéger le dessus des orteils et le dessous de l'avant pied. En forme de chaussettes en tissu s'arrêtant au milieu du pied, se portant à même la peau, muni : . sur le dessus des orteils d'une protection en forme de lunule ( demi lune ), composée d'épithélium 26, . sur le dessous de l'avant pied d' une protection rectangulaire aux bords arrondis, composée d'épithélium 26. L'EPITHELIUM 26 est un gel de silicone dont les propriétés visco-élastiques et mécanique réduisent les douleurs en répartissant les pressions et en diminuant les frottements. Épaisseur de l'épithélium 26: dessus 1mm et dessous 2,2mm.
  • Chicco Accessoires Sucettes Attache-Sucette Ruban avec Protège Tétine Rose
    Chicco Accessoires Sucettes Attache-Sucette Ruban avec Protège Tétine Rose est une attache pour éviter de perdre la sucette de votre petit bout de chou ! Elle a également beaucoup d'avantages : - Idéal pour emporter la sucette en balade et éviter qu'elle ne se salisse. - Pratique, le boîtier de protection de la tétine inclus sur l'attache sucette permet que celle-ci ne se salisse pas lorsque l'enfant n'a pas la sucette en bouche. Se ferme d'une seule main. - Ruban décoré avec une fermeture velcro pour attacher la sucette. - Dimensions réduites pour un maximum de compacité. - Système d'attache au vêtement innovant pour ne pas abîmer celui-ci. La fixation se fait grâce à une pince à glissière refermable d'une seule main. - Coloris phosphorescent.
spot_img