dimanche, novembre 28, 2021
spot_img

L’importance du nom de domaine dans votre stratégie SEO

Articles Similaires

Comment prendre les meilleures décisions pour son SEO ?

La création d’un site internet est d’une grande efficacité...

Référencement sur internet : Combien coûte un SEO consultant ?

Le référencement sur internet constitue un poste de dépense...

Comment bien référencer sa boutique en ligne ?

Bien référencer sa boutique en ligne est indispensable pour...

Quels sont les protocoles adaptés pour l’usage des fluides chimiques ?

Le maniement des substances chimiques est une pratique qui...

Partager l'article

Arriver dans la première page des résultats des moteurs de recherche est l’objectif de nombreuses entreprises. Pour cela, de nombreux facteurs entrent en jeu.

Il existe notamment diverses techniques de référencement, comme la stratégie de contenus, le maillage interne, etc. Mais saviez-vous que le nom de domaine (NDD) fait aussi partie des critères qui peuvent booster votre SEO ?

Pour que les internautes puissent vous identifier facilement et pour que les moteurs de recherche vous poussent dans leurs résultats, il est important de bien le choisir. Comment alors bien le choisir ?

Choisir son nom de domaine en fonction de la marque

De nos jours, il est conseillé de choisir son nom de domaine en fonction de la marque et de son activité. Cela facilite l’identification par les internautes. Avec votre NDD, ils doivent avoir une idée de vos offres et services. Votre nom de domaine doit pouvoir renvoyer une image professionnelle de l’entreprise.

Cela permet également d’être plus authentique, renforce l’image de marque et crée une identité forte. Cela pousse également les visiteurs à rester plus longtemps sur votre site, ce qui impacte également votre référencement naturel.

Opter pour la simplicité du nom pour son site

Dans le choix de son nom de domaine, il est important de savoir rester simple afin que votre cible puisse le retenir aisément.

Un nom de domaine trop compliqué sera difficile à se rappeler, même si les visiteurs ont envie de revenir sur votre site, ou même si d’autres personnes leur ont recommandé.

Dans ce sens, il doit aussi être facile à prononcer et à partager et ne pas dépasser les 12 caractères maximum. Plus le nom de domaine est court, mieux c’est. Il est ainsi conseillé de ne pas dépasser la longueur globale de 60 caractères.

Le choix de l’extension pour le nom de domaine

Il existe aujourd’hui de nombreuses extensions de nom de domaine, parmi lesquelles vous pourrez faire votre choix pour votre site. Elles ont chacune leur signification. On distingue celles qui sont :

  • génériques : « .com », « .net », « .org » ;
  • liées au pays : « .fr », « .uk », « .be »… ;
  • liées aux marques : « .amazon », « .apple »… ;
  • liées à l’activité : « .tech », « .bio », « .café »…

C’est également un critère important pour son nom de domaine. Alors, comment le choisir ?

Une extension pertinente avec la langue et le pays

Une extension pertinente avec la langue et le pays

Il faut savoir que les moteurs de recherche ne privilégient pas un choix d’extension en particulier. Par contre, ces derniers vont mettre en avant les sites ayant un nom de domaine pertinent avec la langue et le pays de recherche. Une extension « .co.uk » aura ainsi un nombre de clics plus élevé au Royaume-Uni, mais aura du mal à se positionner en France. Il est alors conseillé de choisir un nom de domaine qui corresponde à votre activité et à la portée géographique souhaitée.

Pour les Français, les extensions « .fr » ou « .com » sont considérées comme les plus fiables. Le premier est idéal si vous ciblez le marché français uniquement, tandis que le second est idéal pour le marché international. De préférence, il est recommandé de prendre les deux, pour éviter qu’une entreprise réserve l’autre, ce qui peut créer la confusion pour les internautes. Cela évitera également qu’une autre personne ne surfe sur votre notoriété.

Apporter une valeur ajoutée

Ces dernières années, de nombreuses extensions ont vu le jour pour élargir le choix des terminaisons classiques telles que « .com ». Mais Google spécifie néanmoins que les nouvelles extensions telles que « .paris » seront traitées de la même manière que des domaines « .fr ».

Au-delà ces déclarations, les experts SEO se basent aussi avant tout sur leurs propres expériences. Ils ont ainsi pu constater que les sites utilisant une extension « .info » par exemple obtenaient plus de clics, car ils donneraient plus d’informations aux visiteurs.

Les extensions à éviter

Il y a aussi des extensions à éviter. Utilisées par le passé par des spammeurs pour envoyer des mails indésirables, elles souffrent en effet d’une mauvaise notoriété. Il s’agit par exemple de :

  • « .top » ;
  • « .work » ;
  • « .date » ;
  • « .link » ;
  • « .ml » ;
  • « .ga » ;
  • « .cf » ;
  • « .tk ».

Avec ce type d’extensions, votre site n’aurait pas un impact intéressant auprès des internautes en termes de référencement.

Prendre en compte son budget

Certaines extensions peuvent coûter très cher. Un nom de domaine « . com » peut par exemple coûter des milliers d’euros contre une dizaine uniquement pour son équivalent « .net ». Il faut donc choisir le meilleur compromis en fonction de votre budget. Ce n’est pas nécessaire de dépenser une fortune pour l’extension, à moins que vous ne jugiez que le retour d’investissement en vaille le coup.

Nom de domaine : inclure ou non des mots-clés ?

Dans le choix du nom de domaine, l’une des questions qui se posent est : faut-il inclure des mots-clés ? Cette technique était encore bien connue il y a encore une dizaine d’années pour que son site internet soit mieux positionné. Mais depuis, ce critère n’est plus pris en compte par les moteurs de recherche pour effectuer leur classement.

Certaines entreprises choisissent aujourd’hui encore d’inclure des mots-clés dans leur nom de domaine pour apparaître dans les résultats de requêtes génériques. Mais la concurrence est alors rude.

Penser au long terme

Il est par ailleurs conseillé de ne pas trop affiner les mots-clés. D’ici 2, 5 ou encore 10 ans, vos activités peuvent en effet s’élargir et votre nom de domaine doit rester pertinent malgré tout.

Vos activités peuvent aussi se tourner vers l’international sur le long terme. Dans cette prévision, il vaudra mieux prendre une extension « .com » et réserver celles pour les pays où vous souhaiteriez étendre vos activités.

L’âge et la notoriété du nom de domaine

Il est aujourd’hui possible, grâce à des outils dédiés en ligne, de connaître la date à laquelle le nom de domaine a été enregistré. Les domaines qui offrent depuis un certain temps un contenu de qualité seront considérés comme plus pertinents par Google. Par contre, ce n’est parce qu’un nom de domaine date qu’il sera forcément bien classé. C’est uniquement la période durant laquelle le site a proposé du contenu de qualité qui sera prise en compte dans la balance.

Il ne faut d’ailleurs pas confondre l’âge du nom de domaine et la date de mise en ligne du site. Le nom de domaine a pu être enregistré sans que le site ait été mis en ligne. Il est alors important de s’intéresser à ces facteurs dès le début. En général, il faut environ 3 ans d’ancienneté et des articles de blog réguliers et de qualité pour que le site soit considéré favorablement par les moteurs de recherche.

Mais rien ne vous empêche d’acheter un nom de domaine vierge au lieu d’un autre avec de l’ancienneté. Vous partez ainsi d’une feuille blanche. Le temps de référencement sera plus long, mais vous ne prenez aucun risque. Attention cependant si le propriétaire du nom de domaine a des casseroles dans les enregistrements de Google. En étant identifié en tant que spammeur dans le passé, cela aura également un impact sur ses futurs enregistrements.

L’utilisation du tiret

Certains sites internet utilisent un tiret dans leur nom de domaine. Cela n’a en soi pas d’impact sur votre référencement. En revanche, les internautes ont aujourd’hui de plus en plus l’habitude de voir des noms de domaine sans trait d’union. Leur présence peut rendre le NDD difficilement mémorisable et impacter le bouche-à-oreille.

D’un autre côté, le tiret peut être utile pour faire la distinction avec un concurrent. Il est alors préférable de réserver à la fois le nom de domaine avec et sans tiret, pour pouvoir rediriger automatiquement l’internaute sur l’une des versions.

À travers ces quelques conseils, j’espère vous avoir aidé dans le choix de votre futur nom de domaine, afin qu’il contribue réellement à la croissance de votre activité. Si vous êtes toujours perdu, passez par des spécialistes du référencement en SEO afin de choisir votre nom de domaine.

Autres articles

spot_img