dimanche, novembre 28, 2021
spot_img

Les banques en ligne sont-elles moins chères ?

Articles Similaires

Quels sont les protocoles adaptés pour l’usage des fluides chimiques ?

Le maniement des substances chimiques est une pratique qui...

Imad Lahoud : “Ce qu’il faut retenir du Dubaï Air Show 2021 !

Imad Lahoud est pilote et spécialiste du secteur de...

Digitalisation du parcours de candidature : l’importance du CV professionnel

La digitalisation permet aujourd'hui de rendre le parcours de...

Comment telecharger une video instagram sur son PC ou téléphone ?

Instagram est une application de type réseau social qui...

Se former au métier de trader : comment faire

La pratique du trading est en train de se...

Partager l'article

À cause des divers frais que les banques traditionnelles ne cessent de facturer, les clients sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les banques en ligne. En effet, ces dernières sont réputées pour être moins chères.

Mais ces institutions sont-elles vraiment plus accessibles et comment cela est-il possible ?

Nous apportons les réponses à toutes vos interrogations. 

Est-ce que les banques en ligne sont vraiment moins chères ?

Vous avez un compte auprès d’une banque traditionnelle ? Dans ce cas, vous devez déjà savoir que ces institutions n’hésitent pas à vous facturer de multiples frais. Pour n’en citer que quelques-uns, il y a la cotisation sur la carte bancaire, les frais d’incidents de paiement, les frais liés au pack bancaire choisi et les frais annexes. 

Si vous en avez assez de dépenser des centaines d’euros par an pour la gestion de votre compte, nous vous conseillons de vous inscrire auprès d’une banque en ligne. Vous constaterez rapidement que vos dépenses diminuent.

En effet, les agences en ligne proposent un compte bancaire gratuit, une carte bancaire gratuite, aucun frais de tenue de compte et des frais moindres sur les incidents de paiement. Rien qu’avec ces quelques différences, nous pouvons en déduire que les banques en ligne sont moins chères.

Par ailleurs, une enquête annuelle du CLCV (Consommation, Logement et Cadre de Vie) a permis de montrer l’existence d’un écart considérable entre les frais des banques traditionnelles et ceux des banques en ligne. Cette enquête a révélé qu’un consommateur moyen dépensait environ 149,33 euros/par an en frais bancaires auprès d’une banque classique. Alors qu’auprès d’une banque en ligne, ce même profil dépensait seulement 35,02 euros/an en frais bancaire. 

Pourquoi les banques en ligne sont moins chères ?

De nombreuses études ont donc permis de prouver que les banques en ligne sont moins chères. Mais comment cela est-il possible ? Voici quelques explications que nous pouvons apporter concernant cet écart de prix. 

D’abord, il faut savoir que les banques en ligne ne disposent pas d’agence physique, contrairement aux banques classiques. De ce fait, elles ne se trouvent pas dans l’obligation de subir les nombreux frais de gestion qui incombent aux banques traditionnelles : paiement du salaire des employés, paiement du loyer pour les locaux, … Puisqu’elles n’ont pas à payer tous ces frais, elles peuvent donc proposer des tarifs plus abordables. 

Par ailleurs, il a été prouvé que les banques en ligne ne font des bénéfices que rarement. En 2016 par exemple, les banques en ligne qui existaient sur le marché ont perdu en tout 80 millions d’euros. Boursorama a totalisé une perte de 24 millions et Orange Bank, qui à cette époque n’avait même pas encore été lancée, a déjà perdu 21 millions. Fortuneo était la seule banque à faire des bénéfices. 

Malgré les pertes importantes, les banques en ligne continuent d’exister et d’offrir leurs services à des tarifs réduits afin de se démarquer des banques classiques et pour fidéliser la clientèle. Comment est-ce possible ? Tout simplement parce qu’elles ne sont pas indépendantes, puisqu’elles appartiennent à des banques traditionnelles. En effet, Boursorama appartient à la Société Générale, Hello Bank appartient à BNP Paribas et BforBank appartient au Crédit Agricole. Elles s’appuient donc sur les grandes banques pour couvrir les pertes. 

Autres articles

spot_img