Yassine Yakouti : “Maître Vergès est mon modèle”

Référencement Naturel

Agence SEO : Consultant spécialisé dans le référencement naturel - Prestation Link building - Nettoyage e-réputation d'entreprise

Articles Similaires

Les vinyles incontournables pour une collection

Malgré internet et l'accessibilité des sons, le vinyle reste...

Revue de la crypto Solana (SOL)

Solana (SQL) est un réseau informatique décentralisé, qui utilise...

Son nom aux consonances exotiques a été largement médiatisé dans l’affaire des salariés d’Ikea accusant leurs dirigeants de les espionner. Yassine Yakouti,ce quadragénaire (né en 1981) au physique de jeune premier et au verbe facile a représenté Amédy Coulibaly, délinquant multirécidiviste et terroriste.

Sa réussite est rapide et éclatante, comme l’attestent sa réputation de winner et son cabinet de la rue Saint-Honoré à Paris. De quoi s’interroger sur sa personnalité mystérieuse et son parcours atypique dans le monde de la justice.

Yassine Yakouti : À mi-chemin entre la France et le Maroc

Son père est marocain, sa mère française, sa scolarité dans l’hexagone, ses vacances à Casablanca. Il grandit à Antony (Hauts-de-Seine). C’est un écolier exemplaire, prolixe, presque logorrhéique ce qui fait dire à son entourage et à ses copains qu’il deviendra certainement avocat.

L’été, il fréquente la piscine de l’Océanique à Ain Sebaâ et supporte le club de football du Raja Athlétic. Puis c’est le lycée Lakanal de Sceaux, où il passera son baccalauréat. Yassine Yakouti y travaille très dur, mais dans un cadre magnifique, avant d’intégrer la faculté de droit et le monde de la justice.

Yassine Yakouti : Un des seuls avocats en France avec un permis poids lourds !

La famille est modeste, le père ouvrier. Pour financer ses études, il exerce des petits jobs de livreur, chauffeur de poids lourds ou encore conducteur d’engins, ce qui lui permet également de prendre en charge une année de préparation à l’examen du centre régional de formation professionnelle des avocats Yassine Yakouti se dirige ensuite vers le droit des affaires et la fiscalité internationale. Il explique « je crois que si on additionne international, droit des affaires pour le petit garçon classe populaire que j’étais, c’était quelque chose de grand, de beau ».

Gosses des rues d’ici et d’ailleurs

Quand on travaille à la RATP, les rencontres sont légions, mais l’une d’entre elles est décisive. Elle l’amène auprès de jeunes de banlieue qu’il accompagne à l’étranger sur des chantiers humanitaires de construction. Cette amitié le conduit aussi en stage au cabinet d’avocats d’affaires international Baker McKenzie.

Il poursuit son cursus par l’école de commerce de Nice, des stages dans de très grandes entreprises, des séjours d’études et emplois aux USA, un DESS. Il assume seul ce parcours avec un prêt étudiant. Il intègre enfin l’école d’avocats de Versailles.

Yassine Yakouti : “Omar m’a inspirer !”

On ne sait pas vraiment si c’est Omar Raddad, jardinier marocain accusé à tort par la justice du meurtre de sa patronne ou son défenseur Maître Verges qui ont poussé Yassine Yakouti vers le pénal. Un peu des deux certainement .L’accusé, issu de la diversité, victime de clichés, l’incite à se battre pour des publics racisés victimes de discriminations.

«Omar Raddad, ça aurait pu être moi, un oncle, un voisin » dit-il. Quant au défenseur, il le subjugue par son talent et sa ténacité. Il commence à plaider au pénal, résolu mais angoissé et habité par le trac.

Yassine Yakouti : Un concours d’éloquence qui booste sa carrière de pénaliste

Yassine Yakouti est un travailleur acharné qui se bat pour ses objectifs. Il a du mal à être recruté par des cabinets qui ne comprennent pas son choix d’avocat pénaliste après un cursus dans le droit des affaires. Mais travailler pour la grande finance et ses acteurs sans scrupules ne le satisfait plus.

Marchant dans les pas de Jacques Vergès, il remporte le concours de la Conférence des avocats du Barreau de Paris. Il est visible du tout Paris et reconnu par ses pairs. Il fonde son cabinet en 2011 et enchaîne les affaires. Épris de justice, prônant le brassage social, luttant contre le racisme et les discriminations, il défend avec vigueur des clients issus de la diversité.

Il représente Nordine et Redwan Ferman, deux frères présumés dealers ainsi que d’autres délinquants du grand banditisme. Fin 2020, il est désigné pour aider l’avocate Samia Maktouf victime de menaces de mort alors qu’elle représente les victimes de l’attentat de l’Hyper Casher.

Des clients ordinaires loin des « people »

Yassine Yakouti ne représente pas que des clients médiatisés, des rappeurs célèbres, des hommes politiques connus qui ont affaire à la justice. Il tend la main aux plus démunis qui réclament son aide et sa compétence.

Des visites en prison, des gardes à vue, des permanences pénales et des comparutions immédiates émaillent son quotidien. Il défend ceux qui ne sont rien dans une société parfois exclusive avec sa vision très aiguë de la justice. Il s’investit dans le milieu associatif (Cause des rues, France Madar Offre) en France et à l’international.

Yassine Yakouti : Des ambitions intactes

Yassine Yakouti est membre du pôle Déontologie et de la commission «Réseaux sociaux et médias» du Conseil de l’Ordre des avocats. En 2020, il est candidat au poste de Bâtonnier du Barreau de Paris, mais n’est pas élu. Cela ne l’empêche pas de continuer à se battre pour ceux qui, malgré leurs diplômes et leur expérience ne peuvent exister professionnellement parce qu’ils sont racisés et n’ont aucun réseau.

«Je ne défends pas les crimes mais les criminels » précise-t-il. Il s’intéresse à l’envers du décor et aux nuances plutôt qu’à la lumière crue sur les délits et crimes. Sa personnalité complexe et brillante en fait un des ténors du barreau français qui défend les causes qui lui tiennent vraiment à cœur. De sa vie privée, on ne sait rien si ce n’est qu’il est aussi un père de famille attentif à la parole et à la cause des enfants.

Sa popularité est notoire. Mais Yassine Yakouti n’oublie pas le petit garçon bidaoui, plein de rêves et épris de justice qu’il retrouve chaque année lors de ses séjours au Maroc.

Pour aller plus loin sur Avocat Yassine Yakouti