Filaments pour imprimantes 3D : des matières pour des impressions de qualité !

Référencement Naturel

Agence SEO : Consultant spécialisé dans le référencement naturel - Prestation Link building - Nettoyage e-réputation d'entreprise

Articles Similaires

Revue de la crypto Solana (SOL)

Solana (SQL) est un réseau informatique décentralisé, qui utilise...

Les 5 principaux avantages du recours à un channel manager de location de vacances

Gérer une location de vacances requiert énormément de temps...

Quel équipement indispensable pour une conserverie artisanale ?

Les conserveries alimentaires se basent sur divers procédés pour...

Yassine Yakouti : “Maître Vergès est mon modèle”

Son nom aux consonances exotiques a été largement médiatisé...

Quel métier faire après une licence en lettres modernes ?

Il est toujours avantageux de chercher à connaître les...

Éléments nécessaires au fonctionnement des imprimantes 3D, les filaments se déclinent en plusieurs couleurs.

Ils sont généralement simples à utiliser et sont surtout destinés aux machines de type FDM. Focus dans cet article sur ces matières reconnues pour leur polyvalence.

Qu’est-ce qu’un filament pour imprimantes 3D ?

Les filaments 3d sont des matières premières thermoplastiques utilisées sur les imprimantes 3D pour imprimer des objets. Il en existe de toutes sortes sur le marché et chacun de leurs modèles possède des caractéristiques bien précises. Ils sont généralement commercialisés en bobine. De plus, leur taille ne doit pas être confondue avec celle des buses d’extrusion dont le rôle est de les faire fondre avant de les déposer en gouttelettes sur les plateaux d’impression.

En outre, ces matières, qui permettent, par ailleurs, d’obtenir des impressions d’une excellente qualité, sont disponibles en plusieurs diamètres. Les plus courants d’entre eux sont les diamètres de 1,75, 2,85 et de 3 millimètres.

Pour finir, pour ce qui est du prix des filaments pour imprimantes 3D, il évolue en fonction des modèles disponibles sur le marché. Il varie de moins de 20 euros à plus de 200 euros. Ce dernier prix correspond aux bobines de filament pesant plus de 4 kilogrammes.

Les différents types de filaments pour imprimantes 3D

Comme rappelé plus haut, les types de filaments pour imprimantes 3D commercialisés sur le marché sont légion. Les plus utilisés par les entreprises, mais également par les particuliers sont les filaments PLA, ASA ou HIPS.

Les filaments PLA

Composés essentiellement d’amidon de maïs, les filaments PLA sont les matières les plus simples à utiliser du marché. Ils ont très peu d’impacts négatifs sur l’environnement en plus d’être inodores.

Par ailleurs, ces filaments qui peuvent aussi bien être utilisés sur des imprimantes professionnelles que non professionnelles s’expriment entre 180 et 220 degrés Celsius. Ils ne nécessitent pas de lit chauffant, ont une forte adhérence, mais se dégradent à l’humidité.

D’autre part, les filaments PLA sont des matières qui ont tendance à vite se refroidir, ce qui est parfait pour les impressions porte-à-faux. Ils sont notamment recommandés pour les impressions d’objets finis, de décorations, d’ustensiles ou encore de prototypes.

Les filaments HIPS

Les filaments HIPS (high-impact polystyrene) sont des copolymères composés de polybutadiène ou de styrène. Ils s’expriment à haute température, résistent aux chocs en plus d’être solubles. Contrairement aux filaments PLA, ils dégagent une forte odeur lors de leur fusion en plus d’être beaucoup plus nocifs. Pour les utiliser sans aucun problème, il est recommandé d’installer des systèmes de filtration de l’air dans les pièces où sont disposées les imprimantes 3D. Ils sont faciles à couper, à percer ou à poncer.

Les filaments ASA

Les filaments ASA (Acrylonitrile Styrène Acrylate) sont des thermoplastiques similaires aux ABS. Ils résistent beaucoup mieux aux rayons ultra-violets, mais sont aussi propices aux utilisations en extérieur. Ils sont fréquemment utilisés dans les industries automobiles.

D’un autre côté, ces matières ont également une très bonne résistance à la chaleur, aux chocs, à l’air, au froid, mais aussi à la pluie. Ils sont souvent utilisés pour la fabrication de jouets, de pièces automobiles ou d’objets électriques. Plus encore, ils sont beaucoup plus faciles à imprimer que la plupart des filaments en plus d’être très polyvalents. Pour éviter les déformations, la température des plateaux d’impression des imprimantes 3D ne doit pas excéder les 100 degrés Celsius. De même, elle ne doit pas être inférieure à 80 degrés Celsius pour que les impressions soient de bonne qualité.

Conseils pour bien choisir les filaments pour imprimantes 3D

Pour bien choisir les filaments pour imprimantes 3D, de nombreux critères de sélection sont à prendre en considération. Ceux qui sont à privilégier sont ceux liés au diamètre, à la qualité ainsi qu’à la durabilité des filaments 3D.

Pour ce qui est du diamètre, il doit être choisi en fonction des caractéristiques de chaque imprimante. Pour les découvrir, il suffit de consulter les documents livrés avec les imprimantes 3D.

S’agissant par ailleurs du critère lié à la qualité, notez qu’il est préférable d’acquérir les filaments 3D auprès des fournisseurs spécialisés pour éviter n’importe quel problème. Ces derniers sont très faciles à dénicher.

Pour finir, en ce qui concerne les critères liés à la durabilité, prenez le soin d’acquérir des matières solides, fiables ou très résistantes pour parer à toute éventualité. Celles qui sont comptées parmi les plus durables sont les filaments PLA.