dimanche, novembre 28, 2021
spot_img

Reprise du tourisme à Paris : Ville lumiere

Articles Similaires

Quels sont les protocoles adaptés pour l’usage des fluides chimiques ?

Le maniement des substances chimiques est une pratique qui...

Imad Lahoud : “Ce qu’il faut retenir du Dubaï Air Show 2021 !

Imad Lahoud est pilote et spécialiste du secteur de...

Digitalisation du parcours de candidature : l’importance du CV professionnel

La digitalisation permet aujourd'hui de rendre le parcours de...

Se former au métier de trader : comment faire

La pratique du trading est en train de se...

Avantages et inconvénients de fumer du CBD

Fumer le CBD se révèle un excellent moyen de...

Partager l'article

La fréquentation touristique à Paris a diminué de 39 % au premier semestre par rapport à 2020. En effet, la ville a enregistré 3,3 millions de touristes en moins. Aujourd’hui, la fréquentation reprend avec la réouverture des lieux publics.

Comme dans d’autres secteurs, le secteur du tourisme à Paris sort progressivement de la catastrophe économique provoquée par la Covid-19.

Une année marquée par la crise sanitaire

À partir du mois de juin 2021, les voyages en Europe sont possibles en fonction de l’état de santé et des éventuelles vaccinations de voyage. Les touristes retournent dans la capitale la plus visitée du monde. De ce fait, les spécialistes du tourisme sont optimistes.

Avant la crise sanitaire, Paris accueillait dix-millions de visiteurs en été. Mais, retrouver une fréquentation similaire serait difficile.

La destination touristique Paris Ile-de-France a repris un peu de couleur cet été après avoir été morose au premier semestre. Selon un rapport présenté par le Comité régional du tourisme, les six premiers mois de l’année ont été caractérisés par une baisse :

  • de 39 % de la fréquentation touristique en 2020,
  • et de 78 % par rapport à 2019.

Sur un an, la région Ile-de-France a perdu 3,3 millions de touristes entre restrictions de déplacements, couvre-feu et fermetures de sites touristiques du 1er janvier au 19 mai 2020.

Au total, elle a reçu 5,2 millions d’euros, ce qui s’est traduit par 1,9 milliard d’euros d’avantages économiques :

  • moins 46 % par rapport à 2020,
  • et moins 82 % par rapport à 2019.

Impact de la crise sanitaire sur l’emploi en Ile-de-France

Il en résulte un impact économique particulièrement fort sur la région. En effet, l’Ile-de-France reçoit 33 millions de visiteurs par an, rappelle le comité régional. Ainsi, les retombées économiques concernent près de 600 000 emplois. Au total, plus de 313 000 personnes travaillent dans le secteur du tourisme dans l’agglomération parisienne. Parmi ceux-ci :

  • plus de 68 100 emplois sont dans le secteur des transports ;
  • et près de 168 000 dans la restauration, selon l’Office du tourisme parisien.

Retour des clients récréatifs cet été

L’activité touristique à Paris et en Ile-de-France a connu un renouveau cet été 2021 avec la réouverture des espaces publics et le retour des touristes de loisirs.

En réalité, le taux d’occupation des hôtels a augmenté de 138 % depuis juin 2020. Globalement, la fréquentation touristique estivale de la région parisienne a augmenté de 47 % par rapport à la même période en 2020. Évidemment, elle reste en deçà des niveaux d’avant-crise, une année record, principalement en raison d’un manque de clients lointains et professionnels.

De ce fait, si vous envisagez de partir visiter la capitale, vous pouvez visiter des sites spécifiques pour avoir des idées sur les activités à faire sur place. Ainsi, voyageons ensemble pour redynamiser ce secteur lourdement touché par la crise sanitaire et économique.

Reprise progressive après une année catastrophique

Inutile de dire que le tourisme francilien a fait du chemin. En 2019, 38 millions de visiteurs sont arrivés à Paris. Ce nouveau record a été rendu possible par le retour des clients français et japonais et la fidélisation croissante des Américains. Or, en 2020, la destination Paris a engendré un déficit de 16 milliards d’euros pour les acteurs de ce secteur, selon le comité régional du tourisme Paris Ile-France.

Cela rappelle aussi les chiffres de fréquentation des trois premiers sites culturels parisiens pour 2019-2020 qui révèlent une hémorragie. Selon l’Office du Tourisme et des Congrès, la fréquentation du Louvre a diminué de 71,7 %, compte tenu des restrictions de déplacements, tout comme : 

  • la Tour Eiffel (moins 74,6 %),
  • et le Centre Pompidou (moins 72 %).

Pass sanitaire et retour des touristes étrangers

L’été à Paris montre des signes d’une reprise progressive de l’activité. En effet, le retour des touristes, accompagné de la réouverture des lieux publics, soutient cette dynamique. De plus, plusieurs facteurs expliquent même ce redémarrage.

D’abord, selon le comité régional du tourisme, la mise en place d’un pass sanitaire à partir du mois d’août 2021, mettant fin aux mesures, a accéléré la fréquentation des musées et monuments. Cet été également, parmi les Français partis en vacances, 85 % sont restés sur le territoire, contre 75 % en 2019.

Le comité régional du Tourisme voit des signaux encourageants pour les mois à venir. Le nombre de réservations hôtelières enregistrées à fin août pour les mois de septembre et octobre est deux fois plus élevé que l’année précédente. Autre motif d’espoir pour le secteur, le retour au tourisme d’affaires. C’est l’activité principale en Ile-de-France. Elle existait à peine au premier semestre. De septembre à décembre 2021, 213 salons sont au programme, 33 de plus qu’en 2019.

Une forte progression de la clientèle internationale

À l’exception des Britanniques en raison du Brexit, la quasi-totalité de la clientèle internationale a fortement progressé à l’été 2021 par rapport à l’été 2020.

Malgré ces hausses, la fréquentation touristique reste inférieure aux niveaux d’avant crise sanitaire. Elle se situe actuellement à moins 40 % par rapport à la saison estivale de 2019. Les perspectives de retour de la clientèle touristique sont réelles, mais restent très sensibles aux évolutions de l’épidémie. La reprise sera très progressive, car Paris est très dépendante de la clientèle internationale.

Parmi les signes de reprise figurait le Who’s Next, qui s’est déroulé à Paris début septembre 2021. Cet événement a enregistré une baisse de seulement moins 20 % de visiteurs et de moins 30 % d’exposants par rapport à 2019.

Cependant, pour que cette reprise se renforce, les prochaines données spécifiques à Paris et l’Ile-de-France devront être suivies de près dans les semaines à venir. En effet, 50 % du tourisme provient du tourisme d’affaires.

spot_img