Pratiques et croyances : quels sont les porte-bonheurs les plus courants ?

Référencement Naturel

Agence SEO : Consultant spécialisé dans le référencement naturel - Prestation Link building - Nettoyage e-réputation d'entreprise

Articles Similaires

En quoi une agence web peut-elle réellement aider ses clients ?

Le réseau internet est de nos jours incontournable dans...

Comment devenir un digital nomad ?

Vous vous demandez comment devenir un digital nomad ? La première...

La technologie NLP : que faut-il savoir à son sujet ?

De plus en plus, les intelligences artificielles voient le...

Le bonheur est un état émotionnel que tout le monde recherche.

À travers des pratiques telles que la croyance aux objets et aux traditions porte-bonheur, certains ont trouvé leurs équilibres. Que ce soit en bijouterie ou en décoration, il en existe une multitude.

Si vous désirez entrer dans la tendance, voici une sélection des meilleurs porte-bonheur.

Les porte-bonheur en bijouterie

Plus que des objets fétiches, les porte-bonheur sont aujourd’hui présents dans le monde de la joaillerie. Ils sont confectionnés sous forme de bagues, de pendentifs, de breloques, de boucles d’oreilles, etc.

Chaque symbole joue un rôle spécifique, mais ils concourent tous à l’amélioration de votre bien-être.

Le trèfle à quatre feuilles

Le trèfle à quatre feuilles est un porte-bonheur très connu dans la culture occidentale. Dans la tradition chrétienne, il a été emporté par Ève lorsqu’elle fut chassée du jardin d’éden.

Cela lui confère donc un pouvoir mythique et symbolique. Sa rareté fait également de lui un symbole de chance. Chaque feuille a une signification particulière notamment :

  • L’espoir ;
  • La foi ;
  • L’amour ;
  • La chance.

En fonction des personnes et des croyances, celles-ci peuvent varier. Pour tout achat de porte-bonheur, rendez-vous dans une boutique pour avoir plus de chance de trouver celui qui correspondra le mieux à votre attente.

Le fer à cheval

Le fer à cheval est un symbole de chance propre à la culture américaine. Son origine remonte à l’époque des forgerons Saint Dunstan et Saint Patron qui avaient piégé le diable avec un fer à cheval. Suite à cela, tout le monde s’en est approprié pour en faire un symbole et l’accrocher à sa porte. Il doit pointer vers le haut pour porter chance, ou vers le bas pour assurer la protection.

En plus de l’énergie positive qu’il apporte, il dispose également d’un design très attrayant. Il fait donc partie des bijoux porte-bonheur très sollicités. En général, il est disponible en pendentif, breloque ou boucles d’oreilles.

La pièce de monnaie

Les pièces de monnaie ne sont pas juste un signe de richesse matérielle. Elles représentent aussi la sécurité, la chance et l’abondance. Par ailleurs, elles étaient très appréciées par la reine Victoria qui instaura la tradition d’offrir comme présent à la mariée une pièce pour lui porter chance en amour et lui souhaiter un heureux mariage. Les pièces de monnaie sont portées sous forme de bagues ou pendentifs.

Les porte-bonheurs en fonction des cultures

Chaque peuple dispose d’une pratique qui est censée lui porter chance, bonheur ou protection. Que ce soit la religion, la tradition ou encore les symboles, ce sont autant de moyens qui permettent l’atteinte de ces objectifs.

Le Bouddha Rieur

Bien qu’il soit présent dans les cultures du monde, le Bouddha Rieur est un symbole de la religion bouddhiste. Il représente en général le bonheur. De ce fait, il est utilisé comme objet de décoration et a pour rôle d’éviter toutes situations conflictuelles dans votre environnement. Pour que le Bouddha Rieur agisse efficacement, il est conseillé de lui frotter le ventre quotidiennement et surtout de garder une attitude positive face aux difficultés de la vie.

Le Nazar Boncuk

Le Nazar Boncuk est une expression turque qui signifie « mauvais œil ». C’est une amulette de protection contre les personnes mal intentionnées. Ce symbole de chance est originaire du sud de la Turquie et s’est vite étendu dans les pays voisins. Contrairement à d’autres modèles de symboles, le Nazar Boncuk n’a aucune identité religieuse. Il se présente sous la forme d’un bijou bleu.

À la base, ce porte-bonheur est toujours associé à la protection contre le mauvais œil : un phénomène selon lequel un simple regard malveillant peut avoir des effets néfastes sur notre vie.

Quelques traditions porte-bonheurs du nouvel an

En fonction des pays, il existe plusieurs traditions porte-bonheur pour le nouvel an. Elles sont censées vous apporter le bonheur et la chance pendant toute l’année. Les plus connues sont les suivantes :

  • Casser les assiettes ;
  • Asperger d’eau vos amis ;
  • Jeter des meubles par la fenêtre.

Casser les assiettes le jour de l’an est une tradition danoise qui consiste à éloigner les mauvais esprits et à accueillir les ondes positives. Quant à la seconde pratique, c’est une coutume thaïlandaise qui consiste à souhaiter le nouvel an en vous lavant symboliquement de toute malédiction. Enfin, la troisième pratique est originaire de l’Afrique du Sud qui permet de faire un trait sur le passé et d’accueillir l’avenir avec optimisme.