La communauté japonaise en France augmente : comment apprendre à parler le japonais ?

Référencement Naturel

Agence SEO : Consultant spécialisé dans le référencement naturel - Prestation Link building - Nettoyage e-réputation d'entreprise

Articles Similaires

Création de site d’entreprise : quel est le meilleur CMS à choisir ?

Face aux nombreuses exigences des consommateurs et aux enjeux...

Conseils pour équiper la salle de repos de vos bureaux

De plus en plus d'entreprises en France et ailleurs...

Trouver des prestataires pour externaliser les services de gestion

Pour le bon développement d'une entreprise, les collaborateurs doivent...

Formation sur Google Analytics 4 : que faut-il savoir ?

Google est de très loin le moteur de recherche...

De plus en plus, le pays du soleil levant séduit le monde par divers aspects de sa culture. Il s’agit entre autres de la cuisine, des mangas, de l’habillement, et même de la langue nationale.

En effet, de nombreuses personnes semblent être particulièrement intéressées par l’apprentissage du japonais.

En France notamment, l’initiation à cette langue est devenue très tendance, car la communauté japonaise s’agrandit au sein de l’Hexagone.

Mais comment apprendre le japonais ? Trouvez des réponses dans cet article.

Choisir une méthode d’apprentissage du vocabulaire japonais

Pour parler le japonais, il est indispensable d’enrichir son vocabulaire avec des mots et expressions qui serviront dans la communication.

Ce qui signifie que vous devriez avoir une bonne connaissance de l’écriture et de la prononciation des mots.

Par contre, vous aurez besoin d’outils numériques adéquats pour travailler au mieux les diverses tournures de cette langue. Dans un premier temps, il est recommandé de choisir quelques applications pour les séances d’apprentissage au quotidien.

Vous pourriez par exemple essayer Memrise ou encore Anki, afin d’enrichir votre connaissance en vocabulaire japonais. Très pratiques, ces outils vous seront d’une grande utilité pour acquérir les fondamentaux de la langue.

En dehors de celles citées plus haut, il existe également d’autres applications pour l’apprentissage de la grammaire et du vocabulaire. Alors, pour une meilleure initiation à cette langue, les programmes Kanji, Minna no Nihongo, Obenkyo, et bien d’autres sont à votre disposition.

Pour cela, vous pouvez faire recours à un professeur de japonais, ou procéder par méthode autodidactique.

S’initier à la compréhension orale

En effet, apprendre à parler une langue ne se limite pas au développement du vocabulaire. Pour pouvoir tenir une conversation, il est important de s’initier à la prononciation des mots, puis à la construction des phrases. Déjà en phase d’initiation du vocabulaire, il est recommandé de prêter attention aussi bien à l’écriture qu’à la prononciation des mots.

Néanmoins, il importe de préciser que l’apprentissage de la langue peut se limiter au parler, sans s’intéresser à l’écriture. Tout dépendra de vos objectifs personnels. Alors, pour cette deuxième étape, vous aurez surtout besoin de supports audiovisuels. Ici, les propositions sont vraiment nombreuses et vous pourriez débuter avec des chaines YouTube.

Sur ces tutoriels, vous trouverez des cours de vocabulaire, de grammaire et d’écriture. Toujours pour aider l’apprenant, d’autres contenus se présentent sous la forme de capsules d’initiation à la culture japonaise. Enfin, pour les mélomanes, il est également possible d’avoir des fichiers musicaux très pratiques pour s’habituer à la prononciation.

Hormis ces chaines YouTube, il est recommandé de suivre des films, des dessins animés et des séries. Au mieux, habituez-vous aux chaines télévisées japonaises. Grâce à internet, ces outils d’apprentissage sont facilement accessibles.

Les plateformes les plus connues sont alors NHK et Netflix. L’avantage de ces méthodes est que vous apprenez tout en vous divertissant. Et ce qui est intéressant en japonais, c’est que plusieurs mots (environ 90 %) se prononcent comme en français. 

S’inculquer les techniques de lecture et d’écriture

Pour aller plus loin, vous pouvez vous former à la lecture et l’écriture japonaise. Attention ! Cette écriture n’a aucune similitude avec l’alphabet latin. Autrement dit, il faudra tout apprendre depuis le début, exactement comme vous l’aviez fait en cours d’initiation à l’école française. De plus, il faudra s’armer de courage et de patience, car l’alphabet japonais est l’un des plus compliqués.  

En réalité, il existe trois différentes formes d’écritures à savoir les hiragana, les kanji, puis les katakana. Se lisant différemment suivant leur position et leur fonction, les kanjis portent sur les idées ; et il en existe 50 000 approximativement. Retenez qu’il n’existe pas une formule magique d’apprentissage de ces écritures. Chaque forme du hiragana, de kanji et de katakana doit être mémorisée. 

Comme dans le cas de l’apprentissage du vocabulaire, ici aussi vous aurez droit à des applications d’instruction. Ainsi, vous pouvez utiliser JA Sensei et Obenkyo, quelle que soit la technique d’écriture que vous choisirez. Si vous préférez les sites d’apprentissage, rendez-vous sur kanji Link, Kanji Koohi, Jisho, le NHK.

S’essayer à l’expression orale

Enfin, il faudra s’essayer à la conversation. Pour évoluer à votre rythme et vous mettre en confiance, il est conseillé de commencer à parler seul. Au bout d’un certain temps, il sera possible de se trouver un correspondant avec qui converser en ligne. L’idéal serait de choisir un natif du Japon afin de vous offrir des chances d’améliorer votre niveau.

L’autre option consiste à trouver un homologue comprenant japonais et désireux d’apprendre le français. Assurez-vous que ce dernier ait le même niveau que vous, afin que vos apports soient approximatifs dans ce processus d’apprentissage d’une langue étrangère.