Potentiomètre : guide d’achat

Référencement Naturel

Agence SEO : Consultant spécialisé dans le référencement naturel - Prestation Link building - Nettoyage e-réputation d'entreprise

Articles Similaires

Devenir entrepreneur avec la reprise d’une entreprise en Suisse

La Suisse, avec son économie robuste, son système juridique...

L’art de rédiger un curriculum vitae : maîtriser la rédaction de son CV

  Votre curriculum vitae est souvent la première impression que...

Matériel reconditionné : comparaison coût bénéfice par rapport au neuf

Un matériel reconditionné est un produit d’occasion dont les...

7 précautions de cybersécurité que chaque startup devrait prendre

La cybersécurité est cruciale pour toute entreprise, mais elle...

Le potentiomètre est également connu sous le nom de rhéostat et est essentiellement une résistance variable filaire.

La différence entre les deux types est assez subtile et il peut être très difficile pour le débutant (en particulier) de comprendre quel type convient à une opération donnée.

Le potentiomètre est généralement utilisé pour réguler de petits signaux ou de petites tensions.

Structure du potentiomètre

La structure interne du potentiomètre est généralement la même pour tous les types sur le marché.

Il est constitué d’une résistance fixe reliée à deux bornes de contact sur lesquelles se déplace un contact mobile, activé par une commande extérieure, pouvant se déplacer d’un extrême à l’autre. Ce contact est relié à une troisième borne.

De cette manière, il est possible d’obtenir une résistance de la valeur souhaitée entre l’une des extrémités du potentiomètre et le contact mobile. Il existe également la possibilité d’obtenir une certaine tension sur la borne correspondant au contact mobile, lorsqu’une différence de potentiel fixe est appliquée entre les deux extrémités.

Veuillez consulter : https://www.tme.eu/fr/katalog/potentiometres_24/ pour tous vos achats de potentiomètre

Les types de potentiomètre les plus utilisés 

Potentiomètres à film de carboneils consistent en une bande de résine phénolique, en forme d’anneau plat, sur laquelle est déposée une couche de suspension de carbone, composée de très petites particules de carbone mélangées à de la résine liquide. L’ensemble est soumis à un traitement thermique, grâce auquel un film résistif de grande dureté est obtenu. Les extrémités de la résistance sont métallisées à l’argent pour assurer un bon contact électrique.

Regarde cette information :   Boutique en ligne Honor : quel smartphone vaut-il la peine d’être acheté ?

Une tige de bronze munie de pointes de contact est posée sur le film de carbone, qui a pour mission de coulisser sur la résistance et sur une piste conductrice, concentrique à la résistance, à laquelle est reliée la borne du contact mobile. Les bornes correspondant aux extrémités de la résistance sont reliées aux points d’argent.
Un arbre est installé sur ce groupe pour déplacer le contact en bronze puis insérer le tout dans un récipient en métal ou en plastique.

Les potentiomètres à fil sont fabriqués en enroulant un fil résistif sur une plaque de résine phénolique pliée pour former une boucle fermée. Les bornes de connexion sont en tôle argentée et sont fixées aux deux extrémités du bobinage. Le contact mobile ou coulisseau est monté sur un axe qui occupe le centre de l’anneau, de manière à pouvoir coulisser sur l’un de ses bords. Le contact électrique entre le curseur et la borne correspondante se fait à travers l’arbre, mais isolé de celui-ci. Le tout est introduit dans un récipient qui le protège des agents extérieurs.

Pour tout achat en ce qui concerne les composants électriques de hautes qualités, n’hésitez pas à faire un tour sur tme.eu qui regorge plus de 500 000 produits.

spot_img