Mobilier de bureau : comment bien choisir son assise et améliorer sa productivité

Référencement Naturel

Agence SEO : Consultant spécialisé dans le référencement naturel - Prestation Link building - Nettoyage e-réputation d'entreprise

Articles Similaires

Devenir entrepreneur avec la reprise d’une entreprise en Suisse

La Suisse, avec son économie robuste, son système juridique...

Matériel reconditionné : comparaison coût bénéfice par rapport au neuf

Un matériel reconditionné est un produit d’occasion dont les...

7 précautions de cybersécurité que chaque startup devrait prendre

La cybersécurité est cruciale pour toute entreprise, mais elle...

Quelles sont les étapes clés de la planification d’événements d’entreprise ?

Dans les milieux professionnels, les compagnies organisent régulièrement divers types...

Le design et le prix sont souvent les critères premiers pour choisir du mobilier de bureau. Pourtant, ce sont le confort et la praticité qui devraient prédominer dans la sélection.

Dans cet article, nous allons vous expliquer quel intérêt vous avez d’investir dans une chaise de bureau ergonomique et comment la choisir.

Ce que vous devez retenir :

  • Les chaises de bureau ergonomiques sont conçues pour prévenir les douleurs et troubles musculosquelettiques, offrant un confort et soutien corporel optimal.
  • Pour choisir une chaise ergonomique, considérez des caractéristiques telles que le réglage de hauteur, l’inclinaison du dossier, le soutien lombaire, et des accoudoirs ajustables.
  • Les chaises ergonomiques peuvent améliorer la productivité, réduire les arrêts de travail, et s’adaptent à diverses morphologies grâce à leurs réglages personnalisables.
  • Pour obtenir une chaise ergonomique au travail, privilégiez le dialogue avec l’employeur, mettant en avant les bénéfices de long terme pour la santé et la productivité.

Pourquoi équiper ses bureaux de chaises ergonomiques ?

Avant-tout, l’ergonomie de la chaise est prévue pour soulager des douleurs et prévenir les troubles musculosquelettiques. Contrairement à une chaise classique, elle possède des accessoires ajustables pour apporter un soutien au corps.

Mobilier de bureau
Mobilier de bureau

Vous allez donc retrouver un renfort dans le bas du dossier pour les lombaires, des accoudoirs relevables et orientables pour garder les bras à hauteur du plateau, un repose-pieds…

Ils contribuent de ce fait à garder la bonne posture durant ses heures de travail et limitent ainsi les douleurs.

Grâce à sa conception, une chaise bureau ergonomique apporte aussi du confort aux personnes qui l’utilisent. Cela permet donc de rester plus concentré à sa tâche et sur une plus longue durée. Avec une chaise de bureau classique, les pauses sont prises plus fréquemment pour détendre les muscles.

Une chaise de bureau ergonomique permet en conséquence de réduire les arrêts de travail des salariés, en évitant des douleurs qui peuvent devenir chroniques. Une interruption de travail, même courte, entraine des perturbations dans votre activité, et forcément cela a des répercussions sur le chiffre d’affaires. Dans une moindre mesure, cet équipement de bureau contribue à avoir une meilleure productivité quotidienne, puisque la personne a moins besoin de s’arrêter dans sa tâche pour détendre ses muscles.

Regarde cette information :   Les fournisseurs d'emballages pour les industries agroalimentaire, pharmaceutique et technique en pleine expansion

Enfin, la plupart du temps, ce type de mobilier est plus résistant qu’une chaise de bureau classique, car de meilleure qualité. Une entreprise a donc tout intérêt à investir dans des chaises ergonomiques pour ses collaborateurs.

Quels sont les critères pour choisir une chaise de bureau ergonomique ?

Investir dans une chaise de bureau ergonomique demande à s’intéresser à plusieurs critères. Pour le confort du dos, des cervicales aux lombaires, il est essentiel de choisir un modèle avec les options suivantes :

  • un dossier et un siège réglable en hauteur ;
  • un dossier inclinable ;
  • une assise ajustable en profondeur ;
  • un dossier avec un soutien lombaire ;
  • un appui-tête inclinable et réglable en hauteur.

Ces équipements vont permettre de respecter l’alignement naturel de la colonne vertébrale, et ainsi, réduire le risque d’adopter une mauvaise posture au quotidien. Le fait que tout cela soit réglable est aussi un avantage lorsque le salarié quitte l’entreprise, car la chaise de bureau pourra servir à son successeur, qui fera à son tour ses propres réglages.

Un fauteuil de bureau ergonomique doit aussi avoir des accoudoirs, afin d’éviter les tendinites au niveau des bras. Vous devez donc sélectionner un modèle avec des accoudoirs réglables en hauteur et profondeur, mais aussi pivotants. C’est indispensable, notamment si le travail se fait sur un ordinateur, pour taper au clavier ou utiliser la souris.

Le repose-pieds est également essentiel pour les personnes de petite taille, car il est recommandé que les pieds reposent à plat. Or, pour avoir un coude positionné à hauteur du plateau du bureau, pour une personne dont la taille est en dessous de la moyenne, les pieds ne toucheront pas le sol.

Regarde cette information :   Quelles sont les nouvelles technologies liées à l’immobilier neuf ?

Enfin, pour avoir une chaise parfaitement mobile en position assise, le fauteuil doit être équipé d’un système de rotation du siège et avoir des roulettes. Ces dernières doivent être de qualité et adaptées à la nature du sol. Le choix ne sera pas le même pour un sol en parquet ou avec une moquette.

Comment demander une chaise de bureau ergonomique à son employeur ?

Encore aujourd’hui, de nombreux salariés sont installés à leur poste de travail assis sur une chaise de bureau classique. Si vous en faites partie, vous pouvez demander à votre employeur d’investir dans un modèle ergonomique, mais il n’a pas l’obligation de vous l’accorder. Vous devrez donc avoir les bons arguments pour le convaincre, s’il est réticent à faire cet aménagement.

Sachez que seule la médecine du travail peut l’obliger à remplacer le mobilier par des modèles ergonomiques. Vous devrez alors en faire la demande lors de votre visite médicale, après avoir expliqué les raisons de cette requête. Le médecin du travail fera ainsi une lettre de recommandation, qui sera envoyée à la Direction des Ressources Humaines de votre entreprise. Si l’employeur refuse, il devra donc en expliquer la raison. Vous devrez ensuite reprendre un rendez-vous avec la médecine du travail, pour tenter de trouver la solution la plus adaptée à votre situation.

Maintenant, il est toujours préférable de favoriser le dialogue avec votre employeur, en mettant en avant les avantages à long terme d’un aménagement ergonomique. En effet, travailler dans un environnement adapté peut contribuer à votre bien-être, mais également augmenter votre productivité, tout en réduisant les risques de problèmes de santé liés au travail.

spot_img