dimanche, novembre 28, 2021
spot_img

Google Car : Voiture autonome de Google sans pilote !

Articles Similaires

Quels sont les protocoles adaptés pour l’usage des fluides chimiques ?

Le maniement des substances chimiques est une pratique qui...

Imad Lahoud : “Ce qu’il faut retenir du Dubaï Air Show 2021 !

Imad Lahoud est pilote et spécialiste du secteur de...

Digitalisation du parcours de candidature : l’importance du CV professionnel

La digitalisation permet aujourd'hui de rendre le parcours de...

Se former au métier de trader : comment faire

La pratique du trading est en train de se...

Avantages et inconvénients de fumer du CBD

Fumer le CBD se révèle un excellent moyen de...

Partager l'article

La voiture Google Car autonome et sans pilote !

Les véhicules sont clairement l’un des moyens de transport les plus utilisés au monde depuis des siècles. Ces engins connaissent constamment des améliorations notables pour être plus performants, plus pratiques et plus surs.

Pour offrir une meilleure expérience d’utilisation et pour limiter les cas d’accidents, le Géant Google a lancé un projet de voitures autonomes.

Il s’agit de véhicules qui roulent sans conducteur humain. Depuis 2016, ce projet est conjointement conduit par Google et le conducteur Wayno. Découvrez-en davantage sur la voiture autonome sans pilote de Google !

Qu’est-ce qu’une Google Car ?

La Google Car est la voiture autonome inventée par Google. Elle a été mise en circulation pour la première fois en 2014, mais ses origines remontent à l’année 2005. Son concepteur est Sébastian THRUM, ingénieur informatique à Google. Il remporte au cours de cette année le grand challenge DARPA grâce à la présentation de l’esquisse de la Google Car.

Après ce premier succès, le projet est repris pour être réellement concrétisé. Sébastian THRUM bénéficiera de l’aide de deux ingénieurs pour l’élaboration de la cartographie et de la partie logicielle. À la fin de l’année 2010, le géant de la technologie annoncera la sortie de la voiture autonome.

Elle est équipée d’un système de conduite automatique. Ce système de pilotage indépendant permet d’utiliser la voiture sans intervention humaine. Le prototype ne dispose pas de volant, de frein ou d’accélérateur. Il dispose d’un GPS qui permet de contrôler son déplacement. Sa vitesse moyenne est de 40 km/h et elle possède une autonomie de 130 km.

La mise en place de ce projet fut réellement une tâche complexe. L’utilisation des premiers modèles nécessitait la présence d’un ingénieur en cas de problèmes. Dans le but d’améliorer la Google Car, le projet Wayno a vu le jour. Il a considérablement amélioré cette voiture qui révolutionne le secteur automobile.

Qu’est-ce que le projet WAYMO ?

Les premiers modèles de la Google Car étaient des prototypes expérimentaux encore imparfaits. Pour parfaire le travail et proposer une voiture autonome et sans risque, Google va procéder à une réorganisation de sa méthode de travail. Elle mettra sur pied en 2016 une filiale exclusivement dédiée à l’amélioration de la Google Car. C’est de là qu’est né le projet WAYMO.

WAYMO est un diminutif destiné à rappeler la mission fondamentale de la filiale. Il représente une compression du slogan : a new way forward in mobility. Ceci signifie en français une nouvelle voie pour la mobilité. L’objectif de l’amélioration des Google Cars est de se passer définitivement de l’intervention humaine dans la conduite de voiture.

Bien que de nombreuses améliorations aient été apportées aux premiers modèles, la conduite entièrement autonome n’est pas encore une réalité. Elle est répartie en cinq grands niveaux qui permettent aux utilisateurs de tirer le meilleur avantage de leurs véhicules autonomes.

Le niveau 1 est la première étape de conduite. Il est caractérisé par une absence totale et complète d’aide au pilotage. Le niveau 5 est caractérisé par une présence complète de l’aide à la conduite. Les niveaux intermédiaires 2 et 3 sont considérés comme les systèmes les plus avancés. Les recherches se poursuivent pour une amélioration complète des voitures autonomes.

Collision de la Google Car avec un bus GPS et la Technologie Google Maps

Depuis leur création, les voitures autonomes n’ont connu que 17 cas d’accidents mineurs. Ces cas ont été enregistrés après plus de trois millions de kilomètres parcourus. Cependant, l’un des cas d’accidents a particulièrement attiré l’attention de tous les acteurs intervenant dans le domaine.

Il s’agit de la collision de la Google Car avec un bus GPS. Elle est due à l’erreur commise par le système de pilotage sur l’intention du conducteur de bus.

En effet, ce dernier s’attendait à ce que l’automobile autonome s’arrête lors du trajet. Pendant ce temps, le système a également estimé que c’est au bus de s’arrêter sur ce trajet. Si le pilote de la Google Car était présent, il aurait pu arrêter la voiture en temps réel. Il s’agit d’une situation à laquelle la firme tente de trouver des solutions adéquates.

Tesla : le concurrent de Google Car ?

Le secteur automobile est connu pour la forte concurrence qui y règne. Les entreprises dans ce marché se livrent une guerre âpre dans le but d’imposer leur marque. Le marché des véhicules autonomes n’en fait pas exception. Sur ce marché, WAYMO promotrice de la Google Car et Tesla sont concurrents. Tesla propose des voitures autonomes du même nom que la marque.

À l’inverse des Google Cars, les Teslas ne sont pas répartis en niveaux de pilotage. Ce sont des voitures dotées d’une fonctionnalité Autopilot. Ils sont complètement autonomes. Les ponts de divergences entre ces grands de l’automobile sont multiples. À titre d’illustration, la firme WAYMO collabore avec des voitures partenaires pour la réalisation d’expériences protégées.

Tesla mise beaucoup plus de nouvelles méthodes de pilotage autonome. La dernière se nomme bêta. Aussi, ces deux constructeurs automobiles ne sont pas sur la même longueur d’onde en ce qui concerne les technologies et les méthodes employées.

spot_img